lundi 11 juin 2018

Macron un an plus tard, la déception

Je fais partie des grands déçus de cette première année Macron. Je ne doutais pas de son habitus profondément libéral et c'est pour cela finalement que je n'ai pas rejoint alors que je l'envisageais sérieusement LREM. Ce que je n'avais pas vu venir comme Philippe Aghion c'est cette croyance absurde dans le ruissellement. Je peux aussi rajouter sur le plan sociétal, ce penchant très droitier, conservateur qui a émergé avec le temps (Social, immigration, écologie). Quand on fait des promesses il ne faut pas trop les trahir ... Hollande avec la déchéance de nationalité et les cadeaux inconditionnels aux entreprises en a payé les frais. Les conditions me semblent réunies pour un succès électoral des extrêmes aux européennes l'année prochaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire