lundi 18 mai 2015

En respect aux âmes de Zyed et Bouna


Le respect dû à une décision de justice ne peut effacer la douleur ressentie par les familles de Zyed et Bouna. Pour autant je suis légitimiste et défenseur des forces de l'ordre qui nous ont rappelé en janvier pendant les attentats de janvier à quel point ils étaient un rempart essentiel.

Après ce propos, qu'il me soit permis d'évoquer en toute subjectivité mon vécu personnel et professionnel en zone urbaine sensible. Humiliations, provocations, et même parfois violences de la part de dépositaires de la force publique. Cette fois ci n'est donc pas la bonne pour une pédagogie collective qui aurait pu émerger de ce procès et c'est donc une occasion ratée.
Mais l'occasion est bonne pour d'autres depuis l'énoncé du verdict à Rennes. J'assiste médusé à concert inhabituel de louanges pour la justice au FN et chez ses sympathisants à l'UMP. Ainsi donc soudainement la justice pour les ennemis de Christiane Taubira ce soir ne serait plus laxiste, elle est même juste ...
Mes tripes me disent que ceux qui se réjouissent de cette décision au lieu de rester dignes face à la douleur ont une occasion rêvée d'exprimer leur haine. 

Pour mettre un peu de baume au coeur de celles et ceux qui ressentent du chagrin ce soir j'invite à regarder ce qui est en train de se passer outre atlantique. Le déni des violences policières aux USA a fini par tomber à l'ère des smartphones et je fais le pari qu'en France la justice va avoir davantage de moyens pour faire son travail et que ce déni finira par tomber.
Je souhaite donc le repos des âmes de Zyed et Bouna et espère qu'un peu d'humanité émergera des esprits malades de la haine et du racisme qui exploitent cet évènement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire