lundi 9 juin 2014

LE PEN père et fille même combat !


Après la dernière séquence électorale en France je me suis exprimé sans fard sur la spectaculaire poussée du front national. J'ai du affronter des critiques de relativistes y voyant surtout la conséquence des échecs des partis de gouvernement. Voici donc que Jean-Marie LE PEN fait une énième sortie nauséabonde ouvertement raciste, antisémite sur le site officiel de son parti, et semble mettre mal à l'aise le consensus dans les rédactions autour de la normalisation du FN. Ce que je trouve dangereux et scandaleux c'est le choix de plusieurs rédactions de prendre comme angle éditorial qui alimente la stratégie de dédiabolisation. Non messieurs les journalistes, il ne s'agit pas de l'histoire d'un papi facho isolé dans le parti qu'il a fondé et dont il est encore le Président d'honneur.

Celles et ceux qui une fois encore pour alimenter la dédiabolisation nous servent la pièce de théâtre à la Jean Racine ou le père et la fille seraient à couteaux tirés nous prennent pour des débiles. Pire ils contribuent d'une certaine façon à la banalisation dans l'opinion des actes antisémites par la légitimation politique du discours de la fille du père.

Car en réalité la répartition des rôles semble parfaite pour ratisser plus large. A toi les fachos et à moi les naïfs. Ce qui est donc bien avec la nouvelle sortie du père c'est que personne ne pourra plus venir me dire : "Vincent tu exagères, tu fais ton point Godwin hebdomadaire."

Ainsi, il me parait logique de penser que celui ou celle qui vote ou adhère aux idées du Front National ne peut pas ignorer ce qu'il pose comme acte, il adhère à un mouvement d'obédience fasciste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire