jeudi 13 juin 2013

150 emplois menacés en Haute-Savoie par des agents du ministère des transports



Depuis plusieurs mois, l’activité des entreprises de la commune de Saint-Cergues près d'Annemasse, notamment celles situées dans la zone d’activité des Vouards, est fortement impactée par les travaux de mise à deux fois deux voies de la Route Départementale 1206. Dès l’automne 2012, 25 commerçants ont alerté Monsieur Guy Métral, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de Haute-Savoie, d’une part sur les impacts liés au travaux, d’autre part sur les conséquences à long terme des futurs accès à la commune de Saint-Cergues. Ces graves difficultés qui mettront purement et simplement en péril l’activité économique de cette zone et la survie de nos activité sont directement liées à la création d'un échangeur au niveau de la zone des Vouards à Saint Cergues, et plus particulièrement au choix du lieu d’implantation de la bretelle d’accès à cette zone.

Comme les commerçants ont déjà eu l’occasion de le préciser au Préfet de Haute-Savoie, le choix d’implanter la bretelle d’accès en amont de la zone et non au niveau de l’échangeur remettra purement et simplement en cause une desserte cohérente de celle-ci, alors qu’il apparaît que techniquement l’implantation de cet accès au niveau de l’échangeur reste parfaitement possible, et ce, sans remise en cause de la sécurité des usagers. En effet, cette sortie est prévue toute au sud de la zone des Vouards, à une distance importante de l’échangeur en cours de réalisation, et les activités exercées sur la zone, telles que les activités de restauration notamment (La Ferme à Elise et la Pizzaïola), se trouveraient ainsi privées de toute visibilité et d’un accès immédiat à leurs établissements. 
Il est donc évident que plusieurs de ces établissements perdraient alors définitivement une partie très importante de leur clientèle de passage, notamment celle qui se dirige vers les stations de ski en direction de Thonon les Bains, ce qui remettrait en cause l’existence même de leurs activités.

De plus, le choix de cet emplacement pour cette sortie apparaît également totalement inadapté, dès lors que s’agissant de l’accès, depuis Annemasse, à la commune de Saint Cergues, tout le flux de véhicules (voitures comme camion), sera amené à traverser l’intégralité de la zone des Vouards, ce qui présentera une gêne importante pour les occupants de cette zone et des difficultés importantes en matière de sécurité routière. C’est pourquoi les commerçants demandent aux services de l'Etat que la sortie soit prévue au niveau même de l’échangeur, comme c’est le cas de la sortie située de l’autre côté de la RN206

Malheureusement les acteurs économiques locaux ont pu constater que les travaux ont été menés "tambours battants" et cette démarche vise sans aucun doute à les mettre devant le fait accompli, ce qui est inacceptable.

L'espoir d'une solution aurait pu venir le 28 novembre 2012 de la Ministre de l'Ecologie et du Développement Durable Delphine Batho, qui par courrier demandait aux services du ministère des transports de trouver une solution. Mais silence radio depuis cette date et de fait rien n'a bougé...laissant commerçants et artisans de Saint-Cergues à la merci des responsables de Direction Régionale de l'Environnement et de l'Aménagement et du Logement de Rhône-Alpes (DREAL). Récemment encore, le Ministre Arnaud Montebourg du Redressement Productif sollicité par les commerçants, a conseillé de tenter une concertation via le Préfet qui est restée lettre-morte. A un moment où on demande aux français de se retrousser les manches et aux entrepreneurs de participer à l'effort par la création ou le maintient d'emplois, ce que vivent les commerçant de Saint-Cergues est aberrant. En plus du discrédit que cela jette sur les agents de l'Etat et sur le gouvernement actuel, il y a le risque de perdre l'investissement de toute une vie. 

Il est urgent que Messieurs P.LEDENVIC et J.M.STAUB de la DREAL Rhône-Alpes respectent les engagements du Président de la République, François Hollande de tout faire pour favoriser l'entrepreneuriat : "Faire en sorte qu'entre le gouvernement qui doit créer le meilleur environnement possible pour l'économie et ceux qui la font tous les jours il puisse y avoir un espace de dialogue et de confiance...il convient d'être lucide sur la situation de notre pays...mieux vaut rappeler  ce qui va de soi. Ce sont les entreprises qui créent la richesse, qui créent donc l'emploi. Le dynamisme d'une économie dépend sans doute de l'environnement."


Selon les dernières informations communiquées à la CCI, malgré la signalétique mise en place, la situation des entreprises à Saint-Cergues s’est aggravée avec pour certaines d’entre elles des pertes de chiffre d’affaires mensuels comprises entre 40% et 90% par rapport aux mêmes mois de l’année précédente (il s’agit notamment de celles drainant une clientèle de particuliers et de touristes : restaurants,équipement de la maison, biens de consommation).

Afin de tenter de sauvegarder leurs entreprises, plusieurs responsables ont fait des propositions lors d’une entrevue le 10 avril dernier avec la DREAL et Monsieur le Sous-Préfet de Saint-Julien-en-Genevois :

Pendant la durée des travaux :
  • Un planning général du chantier transmis aux entreprises
  • Tenue d’une réunion mensuelle avec le maître d’ouvrage portant sur l’avancement des travaux afin que les entreprises qui réalisent des actions de communication pour tenter de limiter l’impact négatif des travaux, le fassent en cohérence avec les possibilités matérielles d’accès à leur établissements.
  • Accès depuis Douvaine : aménagement temporaire d’un rond point (dont la localisation pourrait évoluer au fur et à mesure de l’avancement du chantier) permettant aux véhicules d’accéder à la zone des Vouards. En l’état actuel, l’accès ne peut en effet se faire que par un rond point situé à 3km en amont ou par un à 4km en aval, ce qui dissuade une grande partie des personnes empruntant cet axe pour pénétrer dans la zone.
  • Création d’une signalétique commerciale en amont du futur rond point afin de renseigner les personnes qui emprunteront la RD1206 et qui, en raison des aménagements n’auront plus aucune visibilité des entreprises avant la seule bretelle d’accès.
  • Accès depuis Annemasse : création d’une signalétique après le passage de la zone des Vouards, pour les clients qui sont passés devant les entreprises et qui n’ont pu s’y rendre comme au préalable, pour indiquer la possibilité de revenir en arrière par le village.
Après les travaux :

Accès définitif à Saint-Cergues et la zone des Vouards depuis Annemasse : création de la bretelle d’accès à hauteur du futur rond point et non pas 500 m en amont (cette préconisation avait été faite par monsieur le maire de Saint-Cergues antérieurement).

Il semblerait qu’hormis la réunion mensuelle, les autres propositions aient été immédiatement rejetées et on m'annonce qu'une réunion de travail décisive à huis clos entre "mandarins" va avoir lieu sans que soient associés les acteurs économiques et qui devrait entériner les aberrations en cours. 

Dans une période très difficile pour l’économie et l’emploi, il semble indispensable que tous les acteurs concourent à faciliter autant que faire se peut l’activité des entreprises concernées par ces travaux.

Il est urgent que soient étudiées toutes les pistes techniquement et financièrement acceptables qui pourront limiter les impacts de cette infrastructure par ailleurs indispensable au développement du territoire subis par plusieurs entreprises, dont l’avenir est devenu plus qu’incertain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire