mardi 14 mai 2013

Le bilan de Valls après 6 mois de ZSP est positif

(Droits réservés)
Lundi 13 mai à Lyon, l'Ecole Normale Supérieure accueillait une rencontre nationale bilan sur les zones de sécurité prioritaires. Les ministres de l'intérieur Manuel Valls et de la justice Christiane Taubira y étaient présents ainsi que de nombreux préfets, des directeurs de la sécurité publique (Plein de képis !), des procureurs, des présidents de tribunaux de grande instance et  des élus. J'y étais invité par le Ministre de l'Intérieur Manuel Valls en tant  que citoyen et éducateur, et tiens à l'en remercier. J'étais en compagnie d'un sociologue qui est l'auteur de la photo (J'ai photoshopé les yeux pour des raisons de confidentialité).
(Droits réservés)
La réunion de travail qui a débuté à 14h00 a permis de faire le point sur ce nouveau dispositif. Les zones de sécurité prioritaires (ZSP) ont été créées en juillet 2012 :
La création des zones de sécurité prioritaires a pour objectif d'apporter des réponses durables et concrètes aux territoires souffrant d'une insécurité quotidienne et d'une délinquance enracinée, ainsi qu'à ceux qui connaissent depuis quelques années une dégradation importante de leurs conditions de sécurité.
Reposant sur la prise en compte des circonstances et des particularismes locaux, ce dispositif est instauré en fonction des besoins de sécurité exprimés par la population.
D'ici à septembre 2013, ce sont 64 territoires, soit 1.700.000 habitants, qui sont concernés par ce dispositif de sécurité prioritaire.

Carte des ZSP

Plus concrètement c'est quoi la méthodologie ZSP ?
  • Une action méthodique
La stratégie déployée dans les ZSP consiste à se concentrer en priorité sur des lieux, des individus ou des phénomènes délinquants bien déterminés, afin d'y mener une action en profondeur. Les forces de sécurité, la justice, les autres services de l'Etat, les collectivités, coordonnent leurs efforts sur des objectifs ciblés. Leur action conjointe se déroule méthodiquement, jusqu'à l'obtention de résultats tangibles, évalués et mesurables par la population.
  • Des moyens conjugués
Une politique de sécurité efficace et cohérente est déployée dans les ZSP sous l'autorité des préfets et des procureurs de la République. Elle s'appuie sur l'opportunité des poursuites des parquets, afin de fournir des réponses adaptées et systématiques aux actes délinquants. Elle s'appuie aussi sur toutes les compétences des forces de sécurité : sécurisation de la voie publique, rassurance au quotidien, et dissuasive en cas de tensions; actions anti-délinquance, ciblée sur les multirétirants; recueil et partages du renseignement, notamment sur les bandes violentes; investigations de long terme, pour lutter en profondeur contre les trafics. Plutôt que se limiter à des actions "coups de poing", les ZSP coordonnent l'éventail de tous ces savoir-faire, ainsi que des réponses pénales ou d'alternatives aux poursuites, dans un seul objectif: faire reculer durablement la délinquance.
  • Un principe de proximité
Les territoires classés en ZSP ne subissent pas tous les mêmes problèmes. Cités sensibles frappées par les violences urbaines, centres-villes victimes de nuisances, zones périurbaines où se développent les cambriolages: autant de situations différentes, qui appellent des réponses sur mesure. Ancrés dans la réalité des territoires, adaptables à chacune des difficultés rencontrées, les dispositifs déployés sur les ZSP font de la proximité un principe clé. La proximité, c'est l'efficacité.
  • Des relations renouvelées avec la population
Dans les territoires les plus frappés par l'insécurité, les habitants attendent beaucoup des pouvoirs publics. Parfois, leurs liens avec les forces de l'ordre se sont dégradés. Redonner à la population une pleine confiance dans l'action des acteurs publics est l'un des principaux objectifs des ZSP. Elles s'attaquent prioritairement aux phénomènes qui perturbent le plus le quotidien des habitants, dont les préoccupations, désormais, sont prises en compte. L'efficacité, c'est avant tout de répondre aux attentes de la population.

Pour quels résultats ?
  • 83% de trafics de stupéfiants démantelés en plus à Saint-Ouen depuis la création de la ZSP.
  • A Lille le nombre de mis en cause pour trafic de stupéfiants a doublé en 6 mois.
  • Sur la ZSP de la Duchère, à Lyon les incendies de biens privés ont reculé de moitié.
  • Les vols avec violences reculent de 8% sur la ZSP de Saint-Denis.
  • A Amiens, dans la ZSP des quartiers Nord, les violences urbaines ont reculé de 32%.
  • 26% de baisse des vols avec violence à Mantes-la-Jolie.
  • 28% de cambriolages en moins à Vauvert et St Gilles.
  • Sur la ZSP de Fameck et Uckange on recense un tiers  de vols liés aux véhicules en moins.
  • En 6 mois, les atteintes aux personnes ont reculé de 8% sur la ZSP de Méru et Chambly.
  • Sur Paris 18e, le nombre d'enquêtes contre les vendeurs à la sauvette a doublé en 6 mois.
  • A Lunel et Mauguio, un trafic international de véhicules volés a été démantelé.
  • A Cayenne, les cambriolages ont baissé de 8%.
Source : Ministère de l'intérieur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire